Trakehner race de chevaux

Trakehner race de chevaux

Trakehner lieu de naissance est l’Allemagne, où le territoire konnezavoda ” Trakenen ” (que la Lituanie est traduit par ” Forêt du marais “) cheval warmblood a été élevé au Moyen Age, étant aujourd’hui l’un des plus populaires dans le monde

Trakehner race de chevaux

Les éleveurs ont cherché à mettre un cheval de guerre forts et robustes, croisant des juments locales avec des étalons orientaux: persans, berbères, espagnol et arabe. Un peu plus tard, nous avons utilisé pour améliorer le résultat de fringants pur-sang anglais, ainsi que deux des producteurs Don – Aybar et Bakou. À partir de la fin du XIXe siècle, seuls les étalons pur-sang arabes et anglais ont été autorisés à se reproduire. Mares et étalons utilisés dans l’élevage, soigneusement sélectionnés et testés: étalons ont participé à la course et la chasse à plat, et la jument – dans des tests d’endurance: exploitations agricoles et de transport. Le résultat fut un grand cheval, beau, fringant et robuste avec le bon extérieur

La plupart trakeneny semblable au cheval anglais, ils ont une forte croissance (au moins 165 cm au garrot), les proportions harmonieuses, tête expressive Shirokolobov soignée avec de grands yeux, un croupion forts et les pieds secs. costume typique de cette race: baie, corbeaux gris et rouge. Après la guerre de Trakehner sous la menace d’extinction, la plupart des chevaux sont morts dans l’évacuation épuisante en Europe occidentale, une partie des troupes soviétiques a saisi le bétail

En 1956, il n’y avait que 600 juments et 47 étalons de la race. A la fin de la Grande Guerre patriotique a commencé l’élevage de chevaux de ferme Trakehner dans le Kirov, qui est situé dans la région de Rostov. Cependant, la première tentative d’élever des chevaux allemands ont échoué en Russie: le cheval a commencé à mourir, le nombre a fortement diminué

La raison en était des conditions climatiques inhabituelles, ainsi que des maladies inhérentes à cette race de chevaux. La situation a été corrigée: plusieurs étalons trakehner amenés au travail dans le harnais ont été amenés de Pologne. Cela a permis de rafraîchir le pool génétique et de sauver le bétail, mais la qualité et la pureté des chevaux

Aujourd’hui, même le terme “tract russe” existe. A l’époque de la perestroïka, une autre menace se posait pour les chevaux de Trakehner: les liens avec les usines équestres des autres pays étaient rompus. Pour rétablir les liens internationaux, l’Association de Trakehner Horse Breeding en Russie a été créée. Et en 1997, il a été accordé le droit de marquer les chevaux russes avec une marque traditionnelle: deux cornes d’élan à sept branches avec la lettre “K”

Trakehner race de chevaux

Grâce aux efforts et aux efforts des passionnés qui ont réussi à garder les représentants de la race menacée dans leurs écuries, les légendaires tracenens ont été restaurés. Tout d’abord, la spécialisation de cavalerie de la race a été changée en sport. La race s’est rapidement révélée prometteuse pour tous les sports olympiques et a commencé à gagner en popularité dans d’autres pays européens et même en Amérique du Nord. En outre, le cheval Trakehner a été utilisé dans les compétitions par équipes, et il a fait ses preuves dans ce genre de compétition.

L’un des représentants les plus acclamés de la race est les cendres, ce qui est sous la selle Elena Petushkova est devenu champion olympique et champion du monde dans le monde de dressage. Aujourd’hui, le cheval Trekenen est utilisé par les athlètes professionnels et les amateurs d’équitation. Merci à sa nature équilibrée, la simplicité, l’endurance, la capacité naturelle de saut, la flexibilité, ainsi que la race des mouvements de vol libre Trakehner est l’un des plus populaires dans le monde.




Trakehner race de chevaux